Nouvelles naissances

Nouvelles naissances

Un vent de printemps souffle sur Brisanne…

Le renouveau arrive à grands pas !

Avec 500 mères Romanes, réputées pour leur fertilité, la ferme est déjà totalement rythmée par les mises bas de nos brebis.

Mais là je trépigne, je m’inquiète, j’ai hâte, j’observe, encore plus que d’habitude … !

Se sont les toutes premières naissances à la ferme pour mes petites chèvres… Et oui petites, c’est cela qui me fait un peu frémir, disons trois fois plus petites que mes brebis, si on fait le ratio… à là là, mes petits biquets, il ne va pas falloir s’éloigner, les nuits et les journées sont encore fraîches ! Par expérience je sais qu’une catastrophe est très vite arrivée, chaque minute peut être précieuse.

J’ai fais l’acquisition d’un petit nombre de chèvres, pour commencer, c’est l’idéal, mais je n’ai pas le droit à l’erreur ! Et puis elles ne sont plus toutes jeunes mes biquettes, elles ont plus d’expérience que moi, mais elles peuvent aussi se fatiguer plus rapidement…

Et là le premier miracle arrive (chaque naissance en est un non !?)

Oasis et Orangina pointent le bout de leur nez le samedi 13 mars, dans la fraîcheur du matin. C’est Ivresse qui a mis bas ! Elle porte bien son nom, avec ses petites cornes de travers, elle a l’air toujours pompette ! Ce n’est pas la plus vieille de mes chèvres, mais elle a déjà donné la vie, et elle s’en était très bien tirée la première fois ! Ouf ! Les petites sont en pleine forme, me voilà rassurée finalement ! La chèvre Angora se révèle être une bonne maman, avec du lait, patiente et zen (ça je n’en doutais pas du tout !).

bébé chèvre angoraSuivront Oréo et Omelette, bébés de Fastoche, qui a mis bas avec une facilité déconcertante ! Et puis Idyle qui nous offre Otarie et Ouistiti, Isis maman d’un énorme Obélix, notre Fameuse, qui a donné toute son énergie à ses magnifiques bébés Oseille et Olive, et Inchala qu’on doutait vide, et qui finalement a mis bas en toute insoucience d’une magnifique O’Lulu, (baptisée en mémoire de notre très regretté Lulu, notre petit bouc castré mort prématurément d’une occlusion intestinale, et qui fait partie intégrante de notre Mohair du Maine tant sa bouille est représentée un peu partout sur les photos de la ferme !)

Ma Fameuse à bout de souffle, me laisse le soin de compléter au biberon sa petite Olive ! En échange, elle prend soin d’elle et de sa sœur ! Il faut savoir parfois déléguer un peu !

Voilà, la famille est au complet en 10 jours ! Garshan, le papa, est comblé, moi aussi !

8 petites femelles qui viendront rejoindre la troupe des petites chèvres et deux beaux mâles au potentiel génétique élevé, qui pourront ainsi participer à l’amélioration du troupeau des chèvres angora de France !

Voilà une nouvelle tranche de vie qui commence à Brisanne, la nouvelle génération du Mohair du Maine est arrivée !

© 2019